[Pétition] Police Nationale

Police pétition

[Pétition] Police Nationale

CONTEXTE

Les Maires et Adjoints délégués représentant les sept communes de notre secteur de police (Cabriès, Les Pennes-Mirabeau, Marignane, Saint-Victoret, Septèmes-les-Vallons, Vitrolles et Gignac-la-Nerthe) demandent la suspension de toute décision de réduction des effectifs de Police nationale sur ce territoire. Ils demandent au contraire de le doter immédiatement de 10 postes supplémentaires.

__________________________________________________

Nous demandons la suspension de toute décision de réduction des effectifs de Police nationale sur notre secteur.  Nous demandons au contraire de le doter immédiatement de 10 postes supplémentaires

Le 8 octobre dernier, une conférence de presse a réunit les Maires et Adjoints délégués représentant les sept communes de notre secteur de police autour des questions de sécurité publique. Un seul mot d’ordre : un engagement de l’État à la hauteur des besoins des populations !

Depuis plusieurs mois, une concertation à propos des moyens nécessaires pour répondre aux besoins croissants mais légitimes des citoyens en matière de sécurité publique est en cours. Elle concerne les communes de Cabriès, Vitrolles, Les Pennes-Mirabeau, Gignac-la-Nerthe, Saint-Victoret, Marignane et Septèmes-les-Vallons. Soit un bassin de vie en constante évolution de 130 000 habitants, deuxième zone d’activité tertiaire du département, comprenant des sites stratégiques comme l’aéroport Marseille-Provence ou la zone commerciale de Plan de Campagne avec ses 100 000 visiteurs journaliers, et jusqu’à 250 000 en période de fêtes.

Ces quelques données, non exhaustives, n’ont pourtant pas suffit à convaincre l’État de la nécessité de renforcer les effectifs de Police nationale, puis, de les maintenir. Sur les 220 agents opérationnels couvrant le secteur, treize postes ont été supprimés en l’espace de quatre mois. Des chiffres qui démontrent qu’une mobilisation était indispensable. Bien que l’efficacité d’un travail collaboratif entre les polices ne soit plus à démontrer, à eux seuls, les policiers municipaux ne peuvent en aucun cas se substituer à la Police nationale.

C’est dans ce contexte qu’un courrier co-signé des sept Maires a été adressé à Emmanuel Macron, Président de la République et au Préfet de police des Bouches-du-Rhône.

L’objet est des plus clairs : il faut suspendre les décisions de réduction des effectifs de la Police nationale et créer immédiatement dix postes supplémentaires sur le secteur concerné.

J’apporte mon soutien !

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Nombre de signatures récoltées : 184

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.