LA COMMUNAUTÉ URBAINE
MARSEILLE PROVENCE MÉTROPOLE (MPM)

Créée en juillet 2000, la Communauté urbaine Marseille Provence Métropole (MPM) regroupe 18 communes, dont Gignac-la-Nerthe, autour de 3 objectifs :

> La réalisation des grands équipements d’agglomération,

> La modernisation des services urbains

> Le développement de l’économie locale.

 

La plupart des grandes agglomérations ont fait le choix de se transformer en Communauté urbaine (Marseille, Lyon, Lille, Bordeaux, Strasbourg, Nantes…), car ces territoires forment un ensemble, partagent le même bassin de vie et sont confrontés aux mêmes enjeux.

> Comment rendre les transports en commun plus fréquents, plus rapides ?

> Comment assurer une collecte des déchets efficace et améliorer la propreté ?

> Comment limiter le prix de l’eau ?

> Comment améliorer la qualité de la voirie ?

> Comment protéger l’environnement et la qualité de vie ?

> Comment attirer les entreprises, favoriser leur développement, garantir leur maintien ?

La Communauté urbaine est un bon outil pour répondre à ces questions. Elle permet de mettre en commun les moyens, de développer le territoire de manière dynamique, harmonieuse, solidaire. Elle permet de rendre le bassin de vie plus attractif, en préservant son environnement et en utilisant ses atouts (développement économique, tourisme, positionnement géographique).

VERS LA MÉTROPOLE

Le 1er janvier 2016, l’organisation territoriale de notre département va profondément se modifier. En effet, les six
intercommunalités des Bouches-du-Rhône, dont la communauté urbaine Marseille Provence Métropole (MPM), fusionneront pour donner naissance à la Métropole d’Aix-Marseille Provence.

Il s’agit de la plus grande métropole de France qui regroupera 92 communes sur 3173 km2 et 1,83 million d’habitants.

Elle verra le jour le 1er janvier 2016 au terme d’une gestation de longue haleine. En effet, la création de la Métropole
d’Aix-Marseille Provence est l’aboutissement de plus de deux ans de débats parlementaires au sein de l’assemblée nationale et du sénat, auxquels ont participé les élus du territoire. Ils ont tenté de peser sur les discussions afin que les intérêts des communes ne soient pas oubliés.

La Métropole sera présidée par Jean-Claude Gaudin, qui a été élu le lundi 9 novembre.

Les premiers chantiers vont être lancés permettant le fonctionnement de la nouvelle institution, la mise en place du premier budget métropolitain ainsi que la définition du pacte de gouvernance financier et fiscal.

COMMENT VA-T-ELLE FONCTIONNER ? QUI SONT LES ÉLUS ?

240 conseillers métropolitains ont été désignés par les conseils municipaux des villes membres des six intercommunalités. Toutes les communes seront représentées par au moins un conseiller métropolitain avec voix délibérative.

Les 18 communes de la Communauté urbaine MPM ont ainsi désigné leurs 131 futurs conseillers métropolitains : Marseille en compte 108, La Ciotat et Marignane en compte chacune 4 et les autres communes de MPM disposent chacune d’un conseiller métropolitain.

QUI GOUVERNE LA MÉTROPOLE ?

La Métropole est dirigée un Président, élu par les 240 conseillers métropolitains qui composent le conseil de la métropole. Ce dernier dispose d’un exécutif composé de 26 vice-présidents.

EN CONCLUSION : UNE « MAISON » QUI RESTE À CONSTRUIRE

Si le cadre législatif pose les fondations de la « maison » métropolitaine d’Aix-Marseille Provence, il donne du temps aux élus pour prendre possession des lieux et organiser l’exercice des compétences et le fonctionnement de la Métropole.

En effet, la loi fixe une période de transition allant du 1er janvier 2016 au 1er janvier 2020 pour permettre d’organiser progressivement les transferts de compétences.