Découvrir l’apiculture, c’est possible

La ville de Gignac-la-Nerthe possède un Rucher-Ecole, situé au parcours de santé de la plaine du Loubatier. Des cours d’initiation à l’Apiculture vous sont proposés ces prochains jours. Ils sont gratuits et s’adressent aussi bien aux enfants qu’aux adultes.

Les dates : 31 mars, 7 avril, 5 mai, 19 mai et 9 juin

N’hésitez pas à vous renseigner au service communication

Tél. 04 42 31 13 00

 

 

Un rucher-école pourquoi faire ?

Initier de nouveaux apiculteurs à l’art de l’apiculture. Leur donner pour cela, les connaissances et l’assistance nécessaire à l’élevage de l’abeille de façon à ce qu’elle subsiste, s’améliore et se multiplie par elle-même.

Enseigner la conduite efficace du rucher dans le respect de l’abeille et de la nature.

Promouvoir et encourager une apiculture de loisir par diverses manifestations et permettre à des apiculteurs confirmés de transmettre leurs expériences.

Offrir aux adhérents une solidarité apicole qui pourra se traduire par une entraide appropriée fondée sur la bonne volonté de chacun des membres.

 

Présentation du rucher-école de Gignac-la-Nerthe

La commune de Gignac-la-Nerthe a mis à disposition un terrain près du parcours de santé pour permettre l’installation de ruches sous le contrôle du Syndicat National de l’Apiculture.

Le Rucher-Ecole, inauguré le 15 octobre 2011, accueille autant des scolaires pour des cours d’apiculture, des particuliers désireux d’être informés ou conseillés, que des conférences thématiques.

Grâce à cet outil pédagogique, accessible gratuitement à tous, les apiculteurs en herbe et les plus confirmés participent à la sauvegarde des abeilles. Gignac-la-Nerthe s’engage pour le développement durable.

 

La sauvegarde des abeilles

La formation de nouveaux apiculteurs est indispensable à la survie des abeilles ainsi qu’à la production des plantes et espèces cultivées via la pollinisation effectuée par les insectes. Il est de notre devoir d’agir en faveur des insectes pollinisateurs, essentiels à l’équilibre des écosystèmes.

Leur disparition engendrerait un choc alimentaire sans précédent car ces insectes participent et garantissent plus d’un tiers des ressources alimentaires mondiales. L’abeille est un maillon essentiel de la biodiversité et de la chaîne alimentaire.

En plus des précieux produits qu’elle nous offre, pour leurs qualités diététiques et thérapeutiques, le Miel aux mille saveurs, la Gelée Royale, la Propolis, le Pollen, l’abeille est un insecte pollinisateur majeur irremplaçable.

 

Agir chez soi

Voici concrètement quelques conseils pour aider à maintenir les pollinisateurs, garants de la diversité des plantes.

  • Accueillir une ruche

On ne s’improvise pas apiculteur. En revanche, apprendre au rucher-école, pourquoi pas !

Une ruche est la garantie de plus belle récolte tant en quantité qu’en qualité. C’est aussi s’initier à un monde passionnant et profiter de son miel. Mais avant tout, vérifiez que vous n’êtes pas allergiques aux piqûres !

  • Bannir l’usage de tout pesticide

Une condition essentielle à la survie des abeilles dans son environnement.

  • Cultiver des plantes mellifères

Les pollinisateurs ont souvent du mal à trouver de la nourriture en fin d’été. Pour les aider, le jardinier a tout intérêt à choisir des plantes mellifères qui fleurissent du printemps jusqu’à l’automne. Ceci afin d’offrir de la nourriture aux abeilles sur toute la période apicole.

Les plantes mellifères : Thym, bourrache, lavande, mélisse, menthe, origan, sauge, verveine, aster, gaillarde, hellébore, jacinthe, muscari, rose trémière, bruyère, mélilot blanc, pyracantha, aubépine, berberis, cognassier du Japon, groseillier sanguin, troène, lilas, seringat, mahonia, symphorine, houx, lierre, ronces, clématites, glycine, chèvrefeuille, vigne vierge….

 

Partagez cet article: